Les colloques Pédiatrie et Psychanalyse et Médecine et Psychanalyse qui se sont tenus à Paris au cours des 20 dernières années ont montré la pertinence et l’actualité d’un dialogue entre somaticiens et psychanalystes dès lors que les questions traitées le sont à partir du vif des pratiques respectives, dans la rigueur de leurs méthodes et de leurs concepts spécifiques.

Ce dialogue entre médecins et psychanalystes se tient à distance des concessions et des compromis idéologiques prompts à favoriser les états paresseux et médiatiques des savoirs. C’est au contraire dans la mise en relief de ce qui différencie autant que ce qui rapproche dans leurs pratiques les médecins et les psychanalystes que le débat théorico-clinique, la recherche fondamentale et appliquée et la transmission des connaissances peuvent se poursuivre. Ce dialogue présuppose qu’on ne réduise pas la vérité du patient à l’exactitude médico-biologique, pas davantage qu’on ne saurait confondre les dimensions subjective et intersubjective des pathologies somatiques avec leur étiologie.

Paris, Maison de la Chimie, 3-4 avril 1993

Colloque Pédiatrie et Psychanalyse

 

Les progrès de la pédiatrie et les avancées dans la maîtrise des maladies infantiles contribuent plus que jamais à mettre en évidence l'influence de la vie psychique de l'enfant sur l'évolution et sur le devenir de son corps. Aussi, pédiatres et psychanalystes en sont-ils venus, au fil des ans, à participer au traitement sans, pour autant, que les modalités de leur collaboration aient jusqu'ici donné lieu à un débat centré sur la pratique. Le colloque Pédiatrie et psychanalyse est destiné à combler cette lacune.

Comment la psychanalyse doit-elle et peut-elle entrer dans l'univers de l'enfant et dans celui du pédiatre? Comment la pratique du pédiatre et celle du psychanalyste s'enrichissent-elles mutuellement ? Ce sont là, parmi bien d'autres, des questions majeures auxquelles on tentera de répondre pendant deux journées d'études, au cours de communications individuelles suivies de débats, et de tables rondes.

Le colloque, ouvert à un public élargi, intéressera, outre les spécialistes de la psychanalyse et de la pédiatrie, qu'elle soit hospitalière ou de ville, le personnel des équipes soignantes : kinésithérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, infirmiers, puéricultrices, sages-femmes, psychologues en activité et en formation, ainsi que les étudiants en médecine. Autant de disciplines où l'on travaille encore trop souvent de manière cloisonnée, mais que les soins à apporter aux enfants, dans la double dimension physique et psychique, concernent au premier chef.

Neuf ateliers ont été prévus pour favoriser les échanges entre intervenants et participants, et le partage de leur expérience.

Le colloque Pédiatrie et psychanalyse est organisé sous la responsabilité de Danièle Brun.
Avec le concours et sous le haut patronage du Ministère de la Santé et de l'Action Humanitaire.

Voir aussi : Actes du 1er colloque : Pédiatrie et psychanalyse (1993)