Paris, 27-28 janvier 2001

Au nom d'un projet d'enfant parfait

 

En obstétrique, en génétique comme en pédiatrie, la maîtrise des techniques médicales permet aujourd'hui aux praticiens de répondre à des demandes de conception, de réparation et de maintien en vie de plus en plus hardies. Lorsque l'existence d'un enfant à naître ou déjà né repose, de la sorte, sur des enjeux technologiques, les parents peuvent se sentir fondés à rêver d'un enfant parfait et à attendre de la médecine l'accomplissement de ce rêve.

Le soutien qu'apporte aux fantasmes la diversité des techniques médicales entraîne une transformation dans le paysage relationnel entre médecins et malades. Tourmentés par des images d'enfant idéalisé, les parents actuels ou en devenir se font plus curieux d'informations pointues et plus exigeants quant aux résultats. Mais la demande d'un plus de savoir et d'un plus de santé cache mal un désarroi intérieur.

N'ignorant plus l'incidence du fantasme sur le devenir d'un processus de guérison initié par la technique, de nombreux médecins, hospitaliers ou libéraux s'adjoignent les services d'un psychanalyste, d'un psychiatre ou d'un psychologue. Au cours d'un travail individuel ou de groupe, soit avec les parents, soit avec l'enfant, soit avec les soignants, il n'est pas rare, pour le psychanalyste, de découvrir la paradoxale insistance d'un fantasme d'enfant parfait que la réalité vient contredire. S'agit-il d'une impasse ? Ne s'agit-il pas plutôt d'un indispensable scénario dans un parcours comportant une exigence de survie pour le corps comme pour la psyché ?

Conçus sur un schéma analogue à celui des colloques précédents (deux journées d'études avec une matinée d'ateliers), les débats de ce quatrième colloque de Pédiatrie et Psychanalyse s'ouvriront sur les questions que soulèvent les avancées de la pratique médicale, dans le quotidien des soignants comme dans celui des soignés, de leurs parents et des enfants devenus grands.

 

Comité scientifique :
François Bernard, Danièle Brun, Mathieu de Brunhoff, Fernand Daffos,
Jean-Paul Doummergues, Bernard Fonty, Bernard Golse, Roland Gori, Alain Vanier.

 

Voir aussi : Actes du 4e colloque - 2001