Paris, Maison de la Chimie, 14-15 janvier 1995

Les parents, le pédiatre et le psychanalyste

 

Quand, comment et pour qui le pédiatre juge-t-il souhaitable d'avoir recours au psychanalyste ?

Pédiatres et psychanalystes peuvent-ils compter sur l'abord psychanalytique d'une situation pédiatrique pour que l'enfant s'approprie l'histoire de son corps et qu'il l'inscrive dans celle de sa vie ?

Ces deux questions clés reflètent l'évolution des relations entre les pédiatres et les parents. Elles traduisent un changement dans la répartition des rôles en pédiatrie.

Bien souvent sollicités dans leur fonction soignante, les parents sont devenus les interlocuteurs privilégiés du pédiatre. Mais cela ne les empêche pas, en raison même de leur qualité de parents, de faire plus largement appel que par le passé à la fonction psychothérapeutique des pédiatres et des équipes soignantes. La relation entre parents et pédiatres s'engage ainsi sur des voies inhabituelles que la psychanalyse permet de reconnaître.

Le temps est venu d'inaugurer un débat sur la multiplicité des soins que requiert l'enfant, d'ouvrir une concertation entre pédiatres et psychanalystes sur la spécificité de la double prise en charge qui fait le quotidien de leur pratique : celle de l'enfant et de ses parents.

Le colloque Les parents, le pédiatre et le psychanalyste fera suite au colloque Pédiatrie et psychanalyse d'avril 93. Exerçant en France et à l'étranger, à l'hôpital comme en ville, dans les crèches comme dans les P.M.I., pédiatres, membres des équipes soignantes et psychanalystes vont poursuivre leurs échanges, apporter leurs points de vue, discuter des modes d'intervention de la psychanalyse.

Le programme de ces deux journées d'études, qui sont ouvertes à tous les professionnels de l'enfance, comprend des communications individuelles, des tables rondes, ainsi que neuf ateliers où seront, à nouveau, privilégiés les échanges avec les participants sur le vif de leur expérience.

Le colloque Les parents, le pédiatre et le psychanalyste est organisé par la Société « Médecine et psychanalyse » sous la responsabilité de Danièle Brun, Professeur à l'Université Paris VII. Avec le concours et sous le haut patronage du Ministère des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville. 

 

Voir aussi : Actes du 2e colloque : Les parents, le pédiatre et le psychanalyste (1995)